AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)

avatar
Admin
Age : 58
Localisation : Tokyo
Emploi/loisirs : Directeur de Sakura Gakuen
Messages : 187
Date d'inscription : 26/01/2017
MessageSujet: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Lun 19 Mar - 20:18


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



Situation
Les trois étudiants ont entendu parler d'une légende urbaine au sujet de Sakura Gakuen : Des élèves disent entendre des bruits venant de la salle de musique, autour de 23h. Les lumières sont toujours éteintes à cette heure, mais les gens passant dans le couloir, entendent parfois des rires hystériques suivis de cris, parfois c'est une magnifique mélodie... qui se termine de manière abrupte. La plupart des gens sont d'accord pour dire que lorsqu'ils ouvrent la porte de la pièce, il n'y a personne et ils ne comprennent pas d'où venait alors ce bruit. D'autres racontent avoir vu le fantôme de la jeune Momoko, qui s'est suicidé, il y a 15 ans parce qu'elle ne supportait plus le harcèlement de ses camarades de classe. Les élèves qui disent l'avoir vu sont, évidemment, bien traumatisés... Un d'eux suit même une thérapie pour se remettre de cette épouvantable rencontre.

Chacun pour leurs raisons personnelles (que ce soit parce qu'ils ne croient pas à l'histoire, parce qu'ils veulent avoir l'air cool, parce qu'ils veulent relever un défi, parce qu'ils ont été la victime d'une mauvaise blague ou un rendez-vous où ils se font poser un lapin, etc.) ils se retrouvent donc tous les 3 devant cette salle de musique, tard la nuit... Entendront-ils les bruits? Rencontreront-ils le fantôme? L'imagineront-ils?
@Ogawa Masao , @Sugawara Min Gi , @Kim Jun






Dernière édition par Le directeur le Lun 19 Mar - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sakura-gakuen-rpg.forumactif.com
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Lun 19 Mar - 20:57


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



Momoko, please, don't kill me.
Nouvelle résolution : ne plus accepter les paris. Jun est trop malchanceux,
il finit toujours pas perdre et par se retrouver dans les situations les plus étranges et cocasses. Cette fois-ci le gage était plus effrayant qu'humiliant. Pour être franc, il aurait préféré se raser le crâne plutôt que faire ce qu'il s'apprêtait à faire. Les jambes tremblantes déjà d'anticipation, il avançait progressivement dans le couloir, son téléphone et une lampe de poche à la main. L'établissement était bien évidemment vide et affreusement silencieux. La seule source sonore provenait de dehors. Le vent tapait contre les vitres des fenêtres et quelques oiseaux nocturnes communiquaient entre eux. On aurait dit une atmosphère de film d'horreur. Jun en avait des frissons. La salle de musique se trouvait au fond de couloir, il ne lui restait plus que quelques mètres à parcourir. Seulement, ces quelques mètres sur ses jambes en coton ressemblaient à des kilomètres. En cet instant, Jun détestait ses amis. Qu'ils aillent au Diable! S'il ne survivait pas à cette expérience, il s'allierait avec le fantôme Momoko et viendrait les hanter en sa compagnie. Jun arriva enfin au bout du couloir et ouvrit la porte de la salle. Il n'osait pas y rentrer. La pièce était bien évidemment baignée dans la noirceur, seule la lune l'éclairait à travers les branches des arbres. D'ailleurs c'était assez flippants parce que  les branches flottantes créaient des ombres horribles sur le sol. Jun pris une grande inspiration et pénétra dans la pièce. Il alluma sa lampe torche et dirigea le faisceau lumineux sur son visage puis activa la caméra frontale de son téléphone. C'était un défi, il devait bien évidemment se filmer pour prouver qu'il l'avait exécuté.

"Salut bande d'inutiles qui me servent d'amis. A ma montre il est 23h40, je viens de pénétrer dans la salle de musique et je ..."

Il ne put continuer son monologue qu'un frisson parcourut son corps. Mon Dieu! Il venait d'entendre quelque chose qui ressemblait étrangement à des bruits de pas. Cela s'était arrêté. Jun n'osait pas se retourner, il était presque pétrifié sur place. Le fantôme était déjà présent, n'est-ce pas?

"Mo - mo ko, c'est t-toi?"

Il avait tellement peur que sa voix montait dans les aigus. Il fixait son téléphone portable, enregistrant l'effroi dans ses prunelles. Ses amis allaient bien se foutre de sa tronche lorsqu'ils recevront la vidéo. Bien sur, c'est si il réussit à s'en sortir vivant.


@Ogawa Masao , @Sugawara Min Gi




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Mar 20 Mar - 0:18


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



If I didn't sleep just for that, that's not cool !
C’était le soir et contrairement à la routine, Masao n’arrivait pas à dormir. Il se tordait dans tous les sens pour réussir à trouver une position agréable pour dormir. C’était peut-être le lit du dortoir, il devenait peut-être usé, qui sait ? L’étudiant soupirait alors à l’idée qu’il n’allait pas pouvoir se reposer convenablement. Le brun le levait alors, regardant par ailleurs s’il n’avait pas réveillé son colocataire de dortoir, car oui, Masao n’était pas seul dans une chambre, contrairement à sa belle solitude. Fort heureusement, de temps en temps, Masao pouvait rester seul dans le silence total quand son colocataire partait de la chambre. Il aimait dessiner sans que personne ne soit autour de lui, c’est une chose qu’il admire particulièrement. Mais en ce petit soir, il n’arrivait pas à rejoindre les bras de morphée. Alors il décidait de vérifier une chose qui lui trottait dans le cerveau pendant un bon bout de temps, la légende urbaine appelée Momoko. Masao en restait neutre pour le moment, il ne croyait pas vraiment aux légendes urbaines… Mais si ça devait se manifester devant lui, il comprendrait que c’est la réalité et non, une farce… A moins que ce soit des idiots qui voudraient lui causer une crise cardiaque, ce qui serait fort probable.

Voilà qu’il s’était muni de son téléphone portable et qu’il s’habillait rapidement, parce qu’il n’allait pas se balader en pyjama dans les couloirs en mode “je suis chez moi” parce que vive la honte quoi, il ne voulait pas que les gens sachent ce que c’est son pyjama… Laissez son kigurumi tranquille. Son accoutrement n’était pas au plus haut de la mode, mais si c’était pour crever, alors il s’en foutait ! Son coeur ne tiendrait pas une seule seconde une course poursuite dans le bâtiment entier. Il allumait la lampe torche de son téléphone avec précautions pour ne pas réveiller son colocataire. Il évitait quand même de foutre la lumière dans sa gueule, évitons cela hein… Vaudrait mieux pas avoir affaire à ce bavard alors qu’il avait une enquête à mener !

Marchant tranquillement dans les couloirs, Masao vérifiait toute les trente six secondes s’il n’y avait pas quelqu’un derrière lui, on sait jamais, peut être encore un idiot qui voudrait lui faire peur. Le lycéen avait vraiment l’idée en tête que des gens le détestaient au point de vouloir le tuer, parano, peut-être, c’était sûrement la solitude qui faisait cela, le fait de ne pas parler à grand monde, n’arrangeait rien du tout. Alors, il s’avançait dans les couloirs de l’établissement pour finalement, atterrir devant la porte de cette fameuse salle qui était… déjà ouverte ? Il y avait quelqu’un, c’en était sûr. Masao rentrait finalement dans la salle qui était affreusement terrifiante, cette atmosphère était digne d’un film d’horreur, de quoi foutre les chocottes à l’artiste.

Un soudain frisson passait dans son dos, lorsqu’il entendait parler quelqu’un, un étudiant ? Masao essayait de s’avancer pour voir, mais ce dernier n’avait pas su doser son pas, ce qui provoquait un bruit de pas, qui avait eu pour don de foutre les chocottes à l’étudiant. Masao avançait donc amicalement, ne voulant pas du tout faire peur à cet inconnu. Il affichait un sourire gêné.

- E-Excuse-moi, je ne voulais pas t-te faire peur… Disait-il d’une petite voix.

Oh Masao avait soudainement peur.

@Kim Jun , @Sugawara Min Gi


la demoiselle qui s'excuse tout le temps a écrit:
hello ! voilà j'ai répondu, j'espère que ça vous plaira et je m'excuse pour les potentielles fautes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Mar 20 Mar - 2:29


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



just a curious child.
Min gi était allonger dans son lit, habillé de son pyjama bleu, tout en serrant sa peluche totoro contre lui sous la chaleur de la couette, somnolant plus que dormant véritablement. Min a le sommeil léger en plus d'être insomniaque, le réveillant souvent lors de ses nuits. Alors, il se contente de rester allongé les yeux fermés contre sa peluche géante, à rêvasser dans son coin en entendant que sommeil lui revienne, ne pouvant pas faire grand-chose, c'est toujours mieux que de tourner dans son lit à fixer la pièce plongée dans le noir pendant de longues minutes, une perte de temps. Bien que ressasser plusieurs pensées dans la nuit ne soit plus approprier, mais fort heureusement, il pensait plus à des histoires de cape et d'épée, l'empêchant de ruminer les mauvais côtés de la vie, lui permettant aussi de rejoindre les bras de Morphée plus vite. Seulement, cette fois-ci, il avait bien entendu son colocataire bouger dans son lit, trop pour que celui-ci dorme réellement lui aussi. Mais il n'avait pas bougé, se disant que ça serait plus simple pour les deux de s'endormir sans papoter des plombes, alors qu'ils mettaient du temps à sombrer dans un sommeil réparateur.

Seulement, il l'avait entendu se lever, piquant la curiosité du garçon, bien qu'il se retient de se lever pour demander. Il avait d'abord pensé qu'il allait faire les besoins naturels de tout être vivant, mais qui se changerait pour aller aux toilettes ? Personne aux dernières nouvelles, où c'était ridicule, surtout au milieu de la nuit, où se retrouver en pyjamas dans les WC n'était pas vraiment gênant dans la mesure qu'il n'était sensé croiser personne. Petite bête curieuse fit donc mine de dormir en attendant que son colocataire sorte de la pièce, ayant dans l'idée de le suivre. Après tout, aller vagabonder dans les couloirs dans la nuit n'effrayait pas le lycéen qui trouvait ça plutôt marrant. Alors, quand la porte derrière de la chambre se ferme, Min Gi se lève, lâchant monsieur totoro pour mettre un pull et sortir à son tour de la pièce à coucher.

Il n'avait rien prit, même pas son téléphone pour se faire de la lumière, alors, il suivait de loin le faisceau de la lampe de son colocataire qui disparaissait dans les couloirs, marchant asse vite pour ne pas perdre la trace du garçon. Il continua ainsi jusqu’à que Masao arrive dans la salle de musique. Il se demandait bien pourquoi le garçon se rendait ici au beau milieu de la nuit. Mais après tout, il ne connaissait pas tellement le lycéen, il savait peut-être joué d'un instrument ? Puis il se souvient de cette histoire de fantôme dont Min Gi ne croit pas un mot. Les bruits entendus par les étudiants étaient sans doute des élèves venant faire quelques farces la nuit, où s'entraîner. Il reste planter là quelques minutes, alors que le garçon devant lui avait déjà disparu dans la pièce, où quelques voix s'échappa du lieu. Min Gi s'avança à son tour, arrivant à l'encadrement de la porte, il observe, et voit deux lampes allumer dans la pièce. Le lycéen alluma alors, tout naturellement, la lumière, éclairant ainsi la pièce et les deux élèves déjà présents.

« - Oh… Tu es allé voir ton copain Masao. »

Le gamin pouffa le sourire aux lèvres, interprétant la situation sans doute trop vite.

« - C'est mignon. »


@Ogawa Masao , @Kim Jun




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Mar 20 Mar - 20:32


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



Momoko, please, don't kill me.
Une voix masculine. Cela ne pouvait être Momoko. Jun se détendit un peu et soupira de soulager. Il tenta de retrouver un peu ses esprits avant de se retourner. Il fut surpris de voir Masao derrière lui. Il n'avait jamais eu l'occasion de vraiment interagir avec lui mais il avait fait ses recherches et obtenu son nom et son prénom, ainsi que la classe à laquelle il appartient. Non, Jun n'est pas un stalker. C'est juste que ce garçon l’intrigue énormément, il ressemble énormément à l'idée qu'il s'était faite de son ami imaginaire.

"Eh ben, comme tu peux le constater c'est raté, gamin."

Jun coupa l'enregistrement et se dirigea vers le jeune garçon. A chaque fois qu'il le voyait il avait une folle envie de le prendre dans ses bras et de le traiter comme un petit frère. En plus, il était si mignon avec sa petite bouille d'ange. Jun devenait hyper soft. Arrivé devant Masao, il lui ébouriffa les cheveux. Alors qu'il s'apprêtait à demander au gamin la raison de sa venue dans ce lieu en plein milieu de la nuit, les ampoules au plafond s'allumèrent soudainement et une autre voix masculine se fit entendre. Qui était cet autre garçon? Pourquoi tout le monde se ramenait ici? A ce stade Jun pourra pas effectuer son défi au plus vite et rejoindre son lit douillet de sitôt.


"Copain ... ? Oh non! Je pense que tu fais erreur là."

Jun retira sa main de la chevelure de Masao aussi vite qu'elle était arrivée là. Il ne voulait pas que ce garçon comprenne mal la situation et s'invente des histoires. Des histoires qui peuvent devenir de potentielles rumeurs. Jun s'efforce tout les jours de cacher sa sexualité au reste du monde et cela serait bête que tout s'écroule à cause d'un simple malentendu. Jun éteignit sa lampe de poche qui ne servait plus à rien et se passa une main dans les cheveux puis alla s'asseoir sur le banc du piano.

"Qu'est-ce que vous faites ici à cette heure-là? Et n'évitez pas ma question en rétorquant qu'on pourrait me poser la même. J'ai perdu un pari."


@Ogawa Masao , @Sugawara Min Gi




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Mar 20 Mar - 23:37


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



If I didn't sleep just for that, that's not cool !
Surprise, cet étudiant… Il le connaissait, enfin du moins… Il le croisait souvent, dans les couloirs, dans le restaurant scolaire ou encore, devant la porte de sa classe. Le lycéen ne savait pas ce qu’il voulait, mais Masao n’osait pas réellement l’approcher et lui demander ce qu’il voulait. A moins que, ce n’était pas lui qu’il essayait d’attirer l’attention. C’était également pour cela que Masao ne l’approchait pas, il n’osait pas tenter une approche, ayant peur que ce n’était pas du tout dont l’étudiant cherchait l’attention. Enfin, au bout d’un moment il allait bien devoir s’approcher de lui, et c’était le moment, non ? Mais quelque chose le retenait de le faire, c’était sûrement l’ambiance, ce n’était pas réellement le moment de créer une discussion sur ce sujet… Masao croisait alors les bras, soupirant un bon coup, ce n’était pas non plus le moment de faire une crise cardiaque.

- Hum… Je m’excuse tout de même.

Par réflèxe Masao baissait sa tête lorsque l’étudiant posait sa main sur ses cheveux, pour les ébouriffer. Cet homme l’intriguait énormément, il le croisait énormément ! Mais pourtant, quelque chose empêchait le lycéen de l’approcher pour lui demander ce qu’il voulait et pourquoi il voulait son attention, si c’était la sienne qu’il voulait. Mais Masao était toujours resté dans son coin, préférant ne pas se mêler à la foule, il aimait observer les autres, être le psychologue des filles qui en avaient le plus grand besoin. Alors, ce n’était pas tous les jours que Masao approchait les autres pour parler, c’était plutôt l’inverse. Soudainement, la lumière de la salle s’allumait, le brun en sursautait. Alors il se retournait pour voir qui c’était qui avait allumé cette fameuse lumière. Il voulait juré mais en voyant que ce n’était que son colocataire de chambre, il ne le faisait pas, n’étant même pas étonné. Enfin, ça c’était avant qu’il ne dise cette fameuse phrase.

- C-Copain ?! Tu fais erreur, je ne le connais même pas !

Répondait-il en fronçant des sourcils, alors ça, c’était la meilleure blague de l’année ! La preuve, Masao en rigolait pas. Cependant, il restait toujours les bras croisés, réussissant finalement à calmer son coeur qui battait plus vite que la musique depuis quelques minutes déjà. Il était soulagé qu’il n’avait pas fait une crise. Il regardait les deux chacun leurs tours, finalement, il n’allait pas pouvoir faire son enquête, il en était complètement déçu. Lorsque l’étudiant posait une question, Masao s’adossait au mur derrière lui,

- Je n’arrivais pas à dormir, alors j’ai décidé de mener l’enquête pour savoir si cette “légende” existe vraiment. Répondait-il en accentuant sur le légende.
@Kim Jun , @Sugawara Min Gi


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   Mer 21 Mar - 16:32


Sakura Gakuen, urban legend

Partie 1: Le mystère de Momoko



just a curious child.
En allumant la lumière de la salle de musique, Min Gi était tombé sur son colocataire, logique vu que le garçon le suivait depuis qu'ils avaient quitté leur chambre, bien après le couvre-feu, au risque de se faire choper par un surveillant, et celui-ci était avec un autre élève, qui semblait être un étudiant, semblant légèrement plus âgé que les deux lycéens, ou alors un lycéen de dernière année lui aussi, mais difficilement plus jeune, alors que celui-ci enlevait sa main des cheveux de son colocataire. Le gamin avait alors fait des conclusions rapides sur la scène devant ses yeux, comme l'aurait fait n'importe qui ayant la même capacité de réflexion que le gamin à l'imagination débordante, et l'avait fait remarquer, bien que si cela était vrai, il garderait tout ça pour lui. Il n'était pas un rapporteur ou un alimentateur de ragot, seulement, il trouvait ça mignon. Mais, il fait une légère moue quand les deux protestent le fait d'être ensemble. C'est dommage, Min Gi aimait les choses mignonnes et les deux, en ce moment avait l'air cute ensemble.

« - Oh… D'accord. »

Ça aurait même pu faire un sujet de conversation, Min Gi avait beau parfois être un moulin à paroles, plus pour combler les blancs qui le mettaient mal à l'aise qu'autre chose, il tombait parfois en rade de sujet de discussion, et Masao pouvait parfois rester muet, laissant le garçon parler dans le vide, ne l'aidant pas à trouer des sujets de conversation. Il se frotte alors le crâne, regardant les lieux, se demandant encore une fois ce qu'ils étaient venus faire ici. Il observe le garçon qu'il ne connaissait pas s'installer sur le banc du piano, tout en posant une question en y répondant lui aussi avant que la question ne lui soit renvoyée, suivie de la réponse de son colocataire. Au final, il était le seul qui ne venait pas en raison des rumeurs lancé sur un soit disant fantôme du nom de momoko dans ces lieux. Il se doutait bien que le gage donné au pari perdu était lié à la légende de la salle de musique, vu que sinon, il n'y aurait aucun intérêt d'envoyer quelqu'un dans la nuit dans une pièce banal, sinon défié l'autorité de l'école, mais il y a un tas d'autres pièces que celle de musique dans le bâtiment. Alors le garçon hausse les épaules en enfonçant ses mains dans ses poches.

« - Je ne dors pas vraiment la nuit, alors j'ai entendu Masao sortir, j'étais juste curieux de voir où il allait… Puis c'était plus amusant que de rester dans son lit à espérer dormir un peu. »

Il passait la plupart de ses nuits à faire comme ça, il avait bien des médicaments à prendre, mais le garçon oublié une fois sur deux, et parfois la prise de médoc n'était pas concluent. Alors s'il avait l'occasion de s'occuper pendant ses insomnies, ce n'était pas plus mal.

« - Vous croyez vraiment qu'il y a un fantôme ici ? »

Il regarde autour de lui, ne voyant rien d'étrange ou sortant de l'ordinaire, ce qui ne l'étonne pas vraiment, il avait beau restait enfantin, le garçon ne croyait pas vraiment aux histoires de fantôme, surtout dans une école où les plaisanteries vont bon train. Mais partir à la recherche de Momoko pouvait au moins amuser.

« - On a cas éteindre la lumière et voir si elle apparaît. »


@Ogawa Masao , @Kim Jun




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sakura Gakuen, urban legend (rp roulette)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Urban Legend
» Urban Legends
» URBAN LEGEND
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Bye bye little legend.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour débuter :: Administration :: Archives :: Rps terminés ou abandonnés-
Sauter vers: