AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua

avatar
Age : 31
Emploi/loisirs : Mangaka (principalement des histoires érotiques)
Messages : 129
Date d'inscription : 16/03/2018
MessageSujet: Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua   Mar 20 Mar - 3:08

Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!?
“COMMENT TU NE RECONNAIS PAS TA AKEMI-CHAN?! BRO! JE SUIS SÛREMENT TA PLUS VIEILLE AMIE! JE DEVRAIS ÊTRE UNE VIP DE TA MÉMOIRE! Ah... ah oui... j'ai pas mal changé... et on ne s'est pas revus depuis le big bang... c'est vrai. Oups.”
A
kemi était arrivée assez tard au club, mais... ce n'était pas de sa faute! Elle avait dû attendre son cher Richard, qui avait pris mille ans a choisir la tenue qu'il allait porter! Assise sur le lit du lutteur et chanteur, roulant les yeux et soupirant, puisqu'il en était à sa dixième robe! Alors qu'elle était prête depuis deux heures, pour sa part! Il avait essayé une jolie petite robe blanche à pois colorés, soulignée à la taille par un large ruban rouge qui se nouait en un joli nœud à l'arrière, puis une soubrette de maid, ensuite une robe rose poudrée à motifs de grosses roses rouges... TOUT ÇA POUR QU'IL CHOISISSE DE PORTER QUOI??? Un pantalon blanc, un t-shirt ajusté noir et un foulard blanc et gris passé sur ses épaules. La mangaka le regardait, les yeux plissés, la bouche entrouverte et hochait légèrement la tête. Le découragement du monde entier pouvait se lire sur son masque de maquillage de poupée. Akemi avait l'habitude de se pratiquer à avoir une patience d'ange avec son meilleur ami, il prenait souvent plus de temps qu'elle à se préparer... Alors que Dieu seul sait combien de temps elle peut prendre parfois! Elle sauta du lit, retombant gracieusement sur ses petits pieds et s'avança jusqu'à son grand ami. Akemi se mit sur la pointe des pieds, puis balada ses doigts fins dans les cheveux de princesse de l'Australien, les plaçant afin qu'ils tombent bien de chaque côté de son visage. Il lui faisait un peu étrange de le voir si viril, puisqu'elle avait l'habitude de le voir en robes, mais ça lui allait bien aussi. Elle le laissa peigner sa barbe, allant elle-même faire des retouches à son maquillage qui soulignait son visage de poupée. Elle ne lui accorda que quelques secondes pour se mettre un nuage de parfum avant de le traîner jusqu'à l'entrée de l'appartement, où elle grimpa dans les échasses qui lui servaient de chaussures, soit des stilettos Louis Vuitton noirs. La jeune femme restait étonnamment agile et élégante, malgré les chaussures de funambules qu'elle avait aux pieds. Elle avait l'habitude d'en porter, aimant comment celles-ci allongent la jambe et font avantageusement galber ses fesses qu'elle entretient, au prix d'une petite fortune, au gym.

La mangaka ne faisait aucunement honte à l'homme qu'elle tenait au bras comme s'il était son accessoire préféré. À vrai dire, Richard et elle avaient l'habitude d'être ainsi ensemble; meilleurs amis, confidents, fous, accessoires de mode, tous les titres pouvaient convenir pour définir leur relation et ils n'y voyaient aucun problème. Akemi était assortie à son meilleur ami, portant une petite robe noire cintrée à la taille, fluide au niveau de la jupe qui lui arrivait à mi-cuisse. La longueur et la coupe de la robe mettait en longueur ses jolies jambes fines et laissait voir la moitié du tatouage situé sur sa cuisse gauche, soit une couronne végétale garnie de roses. Le haut de la robe était un joli col bateau dont le décolleté venait donner un bel aperçu de l'investissement d'une partie de ses économies... soit sur sa poitrine qui aime bien dire bonjour aux regards curieux, d'où la mise en valeur du balcon de la demoiselle. Les minces manches donnaient un petit côté habillé à la robe, celle de droite couvrant une partie du visage de Kurt Cobain qui est tatoué sur le bras de la mangaka. Une mince chaîne argenté autour du cou, un petit bracelet assorti au poignet droit ainsi que quelques bagues discrètes ici et là, elle avait une certaine classe, une pointe d'élégance et était plutôt sexy. Ses cheveux blonds étaient harmonieusement et surtout avait été coiffés avec beaucoup de soins en de belles boucles souples qui tombaient dans son dos et sur ses épaules. Elle prit place du côté passager de la voiture de son ami, celui-ci conduisant. La musique qui ferait hérissé les cheveux de la mamie la plus classique se fit entendre dès qu'il eut mis le contact, les deux amis échangèrent un sourire complice et commencèrent à crier en cœur les paroles de la chanson. Akemi sortit son téléphone de la miniature pochette qui lui servait de sac à mains et écrivit à son ami qui les attendait au bar pour lui dire qu'ils étaient ENFIN en chemin.

Cette soirée était prévue depuis une semaine environ, la raison? Simplement sortir et se voir pour prendre un verre! Ils auraient pu faire ça chez quelqu'un... mais pourquoi le faire à la maison quand on a un ami qui est propriétaire d'un des clubs les plus prisés de Tokyo? Tout le monde était déjà dans la salle VIP, apparemment que plusieurs étaient dans un état plutôt avancé d'alcoolémie. Ça allait être drôle! Une fois arrivés, ils laissèrent la voiture au voiturier et passèrent à côté de la file d'attente qui était d'une taille aberrante. Akemi et Richard sourirent aux portiers qui les reconnurent et les laissèrent entrer en leur souhaitant une excellente soirée. La mangaka vint déposer un baiser sur la joue du plus grand, puis fit un clin d'oeil à l'autre avant d'entrer dans la discothèque, se faisant tirer le poignet par son ami. Monsieur se permettait d'être impatient maintenant?! La demoiselle hocha la tête en riant et le suivit. La musique tonitruante faisait littéralement vibrer toute la pièce à son rythme, les lumières colorées se balançaient sur les foules de corps qui se mouvaient lascivement sur les pistes de danse. Contre les murs, les bars étaient pleins de gens attendant un verre, une invitation, rêvant de leur prochain partenaire... Akemi détonnait un peu avec ses belles boucles blondes, au milieu de toutes ses beautés aux cheveux bruns ou noirs. Richard aussi sortait du lot, grand, massif, coupé au couteau et surtout... aux traits très occidentaux! Ils se dirigèrent directement vers l'ascenseur pour se rendre à l'étage qui avait été réservé pour cette soirée et où leurs amis les attendaient. Ils échangèrent quelques blagues en chemin, la mangaka indiquant de belles personnes à son ami. Personne n'osa venir importuner la demoiselle, voyant qui l'accompagnait, ils devaient être intimidés!

C'est en levant joyeusement les bras en l'air que le duo fit son entrée dans la salle où leurs amis se trouvaient. Ceux qui étaient plus près de l'ascenseur les remarquèrent et vinrent les accueillir avec chaleur. Akemi serra ses amis dans ses bras, chacun leur tour et leur vola à chacun une gorgée de leur boisson. Mmm! La boisson de Tsukiko était bonne! La mangaka s'empressa de lui demander ce que c'était, question d'aller s'en commander un verre aussi. Elle et l'australien prirent congé de leurs amis, allant en saluer d'autres, cherchant surtout à retrouver l'hôte de la petite fête pour lui signifier qu'il n'avait pas à envoyer une escouade spéciale pour les ramener par la peau des fesses. Akemi lui fit son plus charmant sourire, alors qu'elle venait naturellement glisser sa main sur sa taille pour lui signifier sa présence. Il tourna la tête, se demandant bien qui pouvait le toucher ainsi, puis esquissa un sourire ravi en voyant qu'il s'agissait de la jeune femme.

-« Désolée du retard, une certaine princesse n'arrivait pas à choisir sa tenue... » admit-elle avec le même sourire chaleureux, en indiquant l'imposant lutteur d'un petit hochement de tête.

La dite princesse haussa un sourcil, puis afficha un adorable air innocent. Ses réactions et ses gestes étaient totalement en contradiction avec son air, la plupart du temps et c'était surprenant pour les gens qui ne le connaissaient pas. L'hôte se contenta de rire, amusé, et leur répondit qu'il était content qu'ils ne soient enfin arrivés. Il les invita à aller prendre un verre au bar et à profiter de la soirée, alors qu'il se faisait appeler par un autre petit groupe. Akemi le remercia poliment, lui faisant promettre de lui accorder une danse plus tard. Richard l'accompagna jusqu'au bar, se commandant une bière, tandis que la jeune femme se commanda la même chose que son amie Tsukiko buvait. D'autres amis les saluèrent et vinrent échanger quelques mots avec eux. Le barman tendit sa bière à l'australien qui le remercia chaleureusement. L'attention de la blonde fut attiré par un homme légèrement plus petit qu'elle, bien coiffé et à l'eau de cologne invitante. Il était venu à côté d'elle, faisant bien exprès d'entrer dans son champs de vision en lui souriant avec insistance. Akemi ne le reconnaissait pas, mais après tout... c'était une fête ''privée'' où beaucoup de gens invitaient des amis à eux. Au final, la mangaka ne devait connaître que le quart des gens présents, en réalité. Au début, il paraissait sympathique ce petit Nakamoto-san, mais rapidement... il devint beaucoup trop collant et intrusif. La blonde affichait un sourire forcé, bien qu'elle avait visiblement envie de fuir. Aussi, elle ne put qu'exprimer sa plus grande reconnaissance au barman lorsqu'il lui présenta enfin son cocktail coloré. Akemi pensait pouvoir se sauver avec Richard, il était parfait pour faire peur aux gens trop envahissants, mais...

-« Oh la s*lope...! » murmura-t-elle, se rendant compte que son ami avait disparu, la laissant toute seule au bar!

Bon, pour sa défense, au début, ça passait bien et il avait dû partir en pensant que la jeune femme voudrait un peu d'intimité. Mais, maintenant, elle devait trouver un moyen de se sortir de là! Le barman déposa un shot sur le bar, pour un autre client visiblement, mais Akemi fut plus rapide, elle le prit et le but d'un trait. Elle en aurait besoin et son cocktail méritait d'être siroté avec amour. La blonde grimaça, surprise par le goût fort de la vodka et reposa le verre sur le bar, sous le regard étonné de la personne à qui était destiné le verre. La mangaka ne releva pas cette réaction et afficha un sourire désintéressé en entendant la question à laquelle elle n'avait pas envie de répondre de son interlocuteur. Elle pensait à lui renverser son verre dessus ''par malheureux accident'' mais... ce cocktail était trop bon pour connaître un tel destin. Tragédie. Désespérée, au bout de sa vie, dans le plus grand dilemme qui soit... Voir ce visage familier, qu'elle n'avait pas vu de si près depuis des lunes, fut un véritable signe du destin. Les dieux lui avaient envoyé un ange, un sauveur!

-« SENPAI! » lança-t-elle avec tout le soulagement de cet univers et des univers parallèles réunis ensemble.

Sa main libre avait rapidement attrapé le poignet de son vieil ami, le tirant avec une force étonnante vers lui. Elle abandonne son cocktail quelques secondes, se lançant plutôt au cou du chanteur pour l'enlacer avec affection.

-« Sauve-moi! Joue le jeu! » murmura-t-elle avec insistance à son oreille. « Ça surprendra que je dise ça, mais... Je ne peux pas entendre un mot de plus sur sa collection de sous-vêtements souillés. J'ai mes limites moi aussi! » expliqua-t-elle rapidement.

Elle relâcha son étreinte et plongea son regard dans le sien, le suppliant de l'aider de ses grands yeux de biche. Sa vie en dépendait. Son âme allait se suicider s'il lui racontait comment il avait fait une bonne affaire en trouvant une jeune fille qui vend ses petites culottes pour pas cher, afin de payer ses études. Il était tellement ennuyant! Puis, oui, Akemi écrit des mangas érotiques, mais... il y a des manières de rendre les choses intéressantes! Lui... quand on l'avait fait, on avait absolument oublié de lui mettre une dose de talents pour la conversation. Le pauvre, la blonde le plaignait, mais... pas assez pour en venir à la charité de son corps. Si ça se trouve, il ne lui reste que deux ans à vivre! Elle n'a donc pas de temps à perdre comme ça! Étant consciente que son pot de colle les observait, Akemi se pressa contre le pauvre Joshua qui ne devait rien comprendre et vint plaquer ses lèvres contre les siennes. Non, elle ne demandait pas la permission. Elle était désespérée!! C'était un peu étrange d'embrasser Joshua, il était un de ses rares amis dont elle n'avait jamais goûté les lèvres. Probablement parce qu'il avait cette tendance à croire qu'elle avait un crush sur lui à toutes les deux secondes, chose qui n'avait jamais été le cas. Malgré le petit malaise, la blonde fit durer le baiser quelques secondes, sachant se montrer convaincante dans son rôle. Ses lèvres épousaient avec une douce avidité celles du chanteur, puis croyant que ce serait suffisant, elle rompit finalement le baiser.

-« Toujours aussi délicieux~ » commenta-t-elle avec un petit sourire, en le regardant dans les yeux et venant caresser sa lèvre inférieure avec le bout de son index. « Tu sais que je t'adore? » ajouta-t-elle avec candeur, ne quittant pas ses yeux du regard et ignorant totalement celui dont elle essayait de se débarrasser.

Le dit Nakamoto-san les regardait dégoûté et hocha doucement la tête en soupirant. Vraiment, il devait se dire qu'il était injuste que les célébrités aient la vie si facile avec les jolies filles. Akemi finit par lâcher le chanteur, mais vint rapidement glisser sa main dans la sienne, pour le fermement le retenir, et se retourna vers l'autre homme.

-« Désolée! J'attends ce moment depuis... le dernier message qu'il m'a envoyé, il y a environ deux heures, vous comprenez bien! » expliqua-t-elle, jouant les amoureuses étourdies à la perfection. « Je l'adore, il a toujours été mon senpai préféré! » ajouta-t-elle, penchant la tête vers lui, en venant poser sa main sur son bras.

Bien sûr, si elle mettait autant ses mains sur lui, ce n'était pas pour être affectueuse, même si elle en avait bien l'air, mais pour le retenir! En effet, deux heures avant, Joshua lui avait envoyé un message. Elle s'en rappelait parce que parler avec lui lui avait fait passer le temps, pendant que Richard se cherchait une robe! Mais, elle ne savait pas qu'elle le croiserait à cette fête et ne s'attendait encore moins à l'embrasser. Nakamoto-san avait l'air complètement abattu et écoeuré. Il lança un regard jaloux à Joshua, puis s'excusa en disant qu'il entendait quelqu'un l'appeler plus loin. Le nippon prit son verre et partit. Akemi le suivit du regard, s'assurant qu'il partait vraiment, puis lâcha finalement le chanteur, poussant un soupir de soulagement ultime. Elle prit son verre, hochant la tête, encore sous le choc de ce qu'elle venait d'éviter.

-« Tu as droit à mon éternel reconnaissance pour m'avoir sauvée de sa terrible conversation! » admit-elle, tout de suite plus calme, à son vieil ami. « Pourquoi tu ne m'as pas dit que c'était à cette soirée que tu venais, dans ton dernier message? J'aurais été contente de savoir que j'allais revoir ta sale tête! Et pas depuis la section VIP d'un de tes concerts, pour faire changements! » lança-t-elle joyeusement à son ami, agissant comme si de rien n'était.

Après tout, Akemi zappait complètement qu'elle ne ressemblait plus à la lycéenne qu'elle avait jadis été. Yeux plus grands, nez plus fins, lèvres plus pulpeuses, poitrine plus volumineuse, tatouages, cheveux décolorés... Elle ressemblait davantage à une poupée ou à un personnage de manga qu'à la douce beauté effacée qu'elle avait jadis été. Elle prit une gorgée, affichant un air satisfait, de son cocktail.

-« Oh! Ne pense surtout pas que ça veut dire que je suis amoureuse de toi hein! » s'exclama-t-elle, se rappelant toutes les fois où il l'avait soupçonnée. « Je sais que tu en as toujours fait une obsession, mais je ne sais pas où est Richard et j'avais besoin de me sortir de là! » admit-elle, cherchant d'ailleurs le lutteur des yeux.

Ah! Il était là ce sale chenapans, à faire des shots avec d'autres de leurs amis communs. Akemi lui lança un petit regard fâché, en plissant les yeux et faisant une petite moue. Cela n'eut aucun effet sur l'australien qui ne se rendit compte de rien, évidemment, puis elle reposa son attention sur le chanteur, lui souriant comme elle l'avait toujours fait.
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua   Sam 31 Mar - 2:36

Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!?
“COMMENT TU NE RECONNAIS PAS TA AKEMI-CHAN?! BRO! JE SUIS SÛREMENT TA PLUS VIEILLE AMIE! JE DEVRAIS ÊTRE UNE VIP DE TA MÉMOIRE! Ah... ah oui... j'ai pas mal changé... et on ne s'est pas revus depuis le big bang... c'est vrai. Oups.”
J
oshua n'aurait jamais dû décidé de sortir ce soir-là, il avait un projet à envoyer et il était hors de ses délais ce qui faisait que cette sortie n'était pas du tout sérieux de sa part cependant quand son producteur et ami lui avait proposé cette soirée en club il n'avait pas pu refuser pour deux raisons, la première étant qu'il ne pouvait pas réellement me permettre de refuser quoi que ce soit à l'homme qui était la source de son succès et la deuxième était que le projet qui aurait dû le retenir à la maison n'était pas un projet musical mais la fin de la dernière planche du manga de sa mère sur lequel il travaillait actuellement entre deux représentations scéniques ce qui n'était pas toujours très évident il fallait l'avouer mais Joshua en avait pris l'habitude à force et il ne voulait surtout pas que les œuvres de sa mère soit oublié.

A défaut qu'elle soit encore parmi nous, il tenait à ce que ses œuvres lui survivent et c'était pour ça qu'il avait fait cette proposition folle à l'éditeur des mangas de sa mère à savoir continuer son travail mais sous un autre nom que le sien et surtout sans que jamais personne ne sache que c'était son fils l'auteur de ses dessins. Dire que l'éditeur n'avait pas été spécialement emballé par l'idée serait un mensonge parce que Joshua avait dû lui montrait mes talents en dessin pour qu'il accepte, et pour cela il avait lancé sous le nom qu'il avait choisi d'utiliser pour les œuvres de sa mère, une mini histoire que le jeune japonais avait trouvé dans les cartons remplis d'idées de mangas que sa mère avait pris l'habitude de noter un peu partout dans le temps. Joshua s'en souvenait très bien et dans ses souvenirs très souvent elle était en train d'écrire sur des morceaux de papiers ou bien tout simplement des serviettes de table dans des restaurants, ses idées pour ne pas les oublier comme si elle gardait non-stop la soupape de sa créativité en éveil qu'importe ce qu'elle faisait où elle était en réalité.

A l'époque Joshua n'avait pas réellement compris que c'était pas un souhait de sa part mais juste que son imagination était toujours présente c'était tout. Maintenant qu'il était lui-même un artiste dans le sens large du terme il comprenait mieux ce qu'elle vivait au jour le jour et surtout le chanteur était lui-même adepte de ses petits penses bêtes mais lui c'était pour la musique … Le brun avait commencé à composer à l’âge de 18 ans ça faisait déjà six mois qu’il était connu et qu'il embrassait la carrière de Rockeur mais cela ne voulait pas dire que le succès serait toujours au rendez-vous. Il avait refusé de prendre un visuel tout comme les rockeurs qui marchaient très souvent dans notre beau pays du soleil levant. Il voulait être connu pour lui et non pour un rôle qu'il saurait se donner … Et très franchement les histoires de vampires et autre ne l'avaient jamais emballé en réalité. Il ne se prenait pas non plus pour un roi de l'époque versaillaise ou que Dieu seul savait quoi d'autre encore. Il était lui, Joshua un jeune homme qui essayait de vivre avec l'idée que ses parents étaient morts par sa faute, enfin du moins c'était le sentiment qu'il en avait quand il repensait parfois à la triste nuit où il avait perdu son père et sa mère. Pourtant il aurait très bien pu endosser le rôle d'un monstre comme dans les romans vu qu'il en était réellement un en vrai. Mais ça c'était une toute autre histoire.

Cela étant dit voilà pourquoi Joshua se retrouvait dans ce club à ruminer le fait qu'il aurait dû être chez moi à bosser. Il était même décidé à faire acte de présence pendant une heure ou deux avant de partir pour regagner ses pénates. Mais bon il venait à peine d'arriver, il n'allait pas déjà partir même si pourtant le cœur lui en disait bien en réalité, il avait pris le chemin du bar pour obtenir un verre quand une jeune femme plutôt mignonne qui avait un physique de poupée , une jolie petite blonde, pas vraiment très grande mais qui s'approcha de lui en l'appelant Senpai en plus mais qui pouvait être cette fille qui osait l'appeler ainsi c'est qu'il devait la connaître non ? Ce n'était pas vraiment un terme innocent quand on réfléchissait bien et surtout un terme qu'on ne donnait pas à une personne qui nous était totalement étrangère pourtant s’il avait déjà rencontré la petite blonde il savait bien qu'il aurait dû s'en souvenir alors que franchement il avait beau la regarder rien ne lui revenait … A souhaiter que ce n'était pas une de ses filles folles de lui, ses fans qui osaient lui faire des déclarations d'amour ou lui envoyer leurs sous-vêtements avec leur adresse dessus pour qu'il vienne chez elle pour les culbuter la nuit. Des folles que Joshua évitait en générale comme la peste en réalité.

Mais non il se souvenait pas de la petite blonde et pour le moment il était resté bouche bée par l'accaparation de sa personne par cet étrange personnage qui continuais sur sa lancée en lui parlant tranquillement d'une voix qui étrangement sonnait comme familière à son oreille mais il n'arrivait pas à remettre un nom dessus. C'était vraiment bizarre d'autant qu'en plus la jeune femme lui demandait de jouer le jeu mais de quel jeu voulait-elle donc parlait en réalité ? Joshua était bien incapable de dire lequel. Mais les minutes qui suivirent finir par répondre à ses questions intérieures quand la jeune femme posa ses lèvres sur les siennes. Il devait au moins lui reconnaître un truc à cette étrangère, elle n'avait pas froid aux yeux pour ça elle lui fit penser à une de ses amies. Il n'eut même pas le temps de répondre à son baiser et franchement une part de lui voulait vraiment que cette comédie s'arrête au plus vite, même il avait vu la supplication dans le joli regard brun de la petite blonde du coup il ne disait rien même quand elle lui caressa la lèvre inférieure après le baiser et lui lança son petit « Tu sais que je t'adore? » après ça …

Vraiment cette jeune fille l'intriguait et en même temps une petite voix lui disait qu'elle ne lui était pas inconnue, c'était étrange, un truc chez elle lui rappelait une de ses amies mais il était fort peu probable que la dite amie ait autant changer depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu mais en même temps ça faisait un certain nombre de temps qu'ils n'avaient pas passer du temps en compagnie l'un de l'autre, hors de quelques appels téléphonique et conversations SMS sans compter ses appels nocturnes complètement alcoolisée pour la jeune femme afin de faire partager au monde entier, enfin à lui surtout combien son frère était magnifique et combien elle l'aimait lui aussi. C'était d'ailleurs étrange combien quelque part cette inconnue lui faisait penser à Akemi. Akemi ou sa seule amie qui avait osé affronter ses foudres à la pire époque de son adolescence, à l'époque où lui avait envie que personne ne soit près de lui et que surtout il s'amusait à dire à qui voulait l'entendre qu'il avait nullement besoin de quelqu'un. Il l'écouta en l'observant comme une folle vraiment là, non mais sérieusement qui s'était cette fille. La jolie blonde finit par se retourner vers la personne de qui il devait visiblement aider à s'échapper tout en lui glissant sa main dans la sienne et s'est machinalement qu'il la laissa faire en serrant lui-même malgré tout, la main de l'inconnue dans la siennes mais c'est ce qu'elle lui dit qui bloqua le plus le jeune japonais en réalité … Ça ne pouvait pas être un hasard après tout n'avait-il pas échanger des SMS avec Akemi justement cet après-midi.

L'homme qui avait été reconduit de la pire des façons par notre petite mise en scène enfin surtout la tienne s'en alla non sans me lancer un regard des plus meurtrier, et s'en alla son verre à la main un peu plus loin de nous deux. Ce fut le moment que tu choisis de me lâcher finalement en me disant que tu me devais une fière chandelle pour t'avoir sauvé de ce type et vu que je n'avais pas encore remis mes idées en place, je me donnais l'impression d'avoir été changé en statut de sel pour le coup et incapable à la moindre réaction intelligente et intellectuel non plus d'ailleurs. Puis tu m'accusas de ne pas t'avoir dit que je t'avais prévenu de ma présence ici ce soir, que tu aurais été contente de savoir que je viendrais et que tu aurais donc l'occasion de me voir si tu l'avais su à l'avance. Je compris soudain tout, tu ne me faisais pas juste penser à Akemi, mais tu étais la jeune femme auquel mon esprit embrumé, et cela sans avoir bu une seule goutte d'alcool en plus donc j'avais même pas cette excuse, tu étais bien mon amie mais tu avais tellement changé. Je posais alors mon regard sur toi en te disant.

" Akemi ? Rappelle-moi ça fait combien de temps qu'on ne s’est pas vu toi et moi déjà ? " te dis-je non sans une petite ironie. Si toi tu avais l'habitude de ta nouvelle image ce n'était pas mon cas. Je continuais en te disant "J'aurais sans doute pensé à te le dire si on avait parlé de nos projets de la soirée non tu ne penses pas ?"

C'est vrai nos conversations n'avaient jamais de but, on parlait toujours de tout et de rien et souvent ça ne menait pas très loin. Tu me parlais de tes mangas en me demandant toujours ce que j'en avais pensé parce que tu savais que je prenais le temps de toujours les lire. Et tu me parlais très souvent de ma carrière de rockeur en me disant que mes derniers titres t'avaient énormément plus … Ou alors pour me dire parfois que j'avais l'air fatigué dernièrement et que je devais plus manger ou plus dormir, que je ne prenais pas assez soin de moi. J'avais parfois l'impression d'être un gamin et le fait que j'étais plus vieux que toi ne te dérangeais pas pour me traiter comme tu devais traiter sans doute ton pauvre petit frère parfois. J'étais habitué depuis le temps que je te connaissais et j'en avais pris mon parti en réalité.

Quand j'entendis tes derniers mots se fut plus fort que moi, je partis d’un fou rire monumental. Il n'y avait pas le moindre doute tu étais bien mon amie de lycée, la seule à être capable de faire ça sans la moindre gène et encore une fois j'en avais été ta victime décidément tu n'étais pas possible. Je souris doucement en disant

" Pourtant je pourrais très bien le penser qui a embrasser l'autre pour dire bonjour hein ? Avoue que tu en rêves depuis des années et que tu as enfin assouvis un rêve d'adolescente ? Ça fait quoi d'avoir embrassé une star ? " Je ris doucement en disant ça avant de te dire " Une obsession sur toi ? Depuis quand hein ? " Je fronçais un peu les sourcils avant de secouer la tête en disant, avec un léger sourire sur mes lèvres " Que vais-je donc faire de toi Akemi ? Parfois je me le demande vraiment …"  

Je souris tendrement en disant avant de venir tapoter ta tête de ma main, et la laissant un moment là avant de te regarder avec douceur tu étais la seule que je traitais de cette manière dans mes amis et sans doute parce qu'une part de moi t'étais reconnaissante que contrairement à la majorité des personnes de notre entourage tu sois toi, toujours resté à mes côtés même quand je devais te faire du mal par mon comportement ou mes mots. Oui tu étais mon amie mais tu méritais amplement ce titre.

©️ nightgaunt


Dernière édition par Park Joshua le Dim 10 Juin - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 31
Emploi/loisirs : Mangaka (principalement des histoires érotiques)
Messages : 129
Date d'inscription : 16/03/2018
MessageSujet: Re: Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua   Ven 8 Juin - 0:45

Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!?
“COMMENT TU NE RECONNAIS PAS TA AKEMI-CHAN?! BRO! JE SUIS SÛREMENT TA PLUS VIEILLE AMIE! JE DEVRAIS ÊTRE UNE VIP DE TA MÉMOIRE! Ah... ah oui... j'ai pas mal changé... et on ne s'est pas revus depuis le big bang... c'est vrai. Oups.”
N
ah, nah, nah, nah. Hors de question que la mangaka ne passe sa soirée et surtout, la fin de celle-ci, avec cet homme bizarre. Même pour elle, c'était trop! Enfin, peut-être que si elle avait été désespérée, complètement saoule et sous les effets de substances illicites, une nuit de la dernière semaine avant la fin du monde... elle y aurait pensé. Peut-être. Mais même dans ces conditions, elle pourrait trouver mieux. Akemi en était convaincue. En réalité, elle enviait presque les poissons morts de ce monde. Jetés dans les toilettes comme une simple crotte, ils ne se coltinaient pas des mecs louches et lourds dans les bars! Elle était sûre que les égouts sont plus civilisés avec leurs tortues ninjas et leurs crocodiles que cet homme qui ne comprenait pas les signaux évidents qu'elle n'était pas intéressée, finalement. La mangaka allait tuer son meilleur ami, ce grand barbu à la chevelure de princesse n'attendait rien pour se réveiller avec le coco à zéro! Ça lui apprendrait à l'abandonner trop rapidement avec n'importe qui! Non mais, c'était la moindre des choses d'attendre de voir si ce n'est pas un psychopathe, un prof de mathématiques endormant ou un fils à maman qui vit dans le sous-sol de sa mamie gâteau! Mais non, Ladybeard s'était rapidement sauvé, se fiant aux apparences et ayant confiance en les capacités de la jeune asiatique excentrique. Après tout, on ne peut nier qu'elle n'est pas une simple petite femme docile qui se laisse facilement impressionner.

Loin de là! Elle était pleine de ressources et sur le point de prendre n'importe quel passant pour la sortir de là, en réalité. Bon, elle s'en débarrasserait comme de celui-ci, mais n'importe quoi pour se sortir de là! La vie eut cependant pitié d'elle, pour faire changements, et lui envoya plutôt un vieil ami. Ils avaient été loin des yeux pendant de nombreuses années, mais certainement pas du cœur, ayant gardé contact à l'écrit et par téléphone. Akemi avait été surprise de le trouver là, mais cette émotion eut à peine le temps de vivre en son petit cœur qu'un énorme soulagement s'emparait d'elle alors qu'elle attrapait la rock star comme s'il s'agissait d'une bouée de sauvetage lancée en pleine tempête. Lui ne la reconnaissait pas, mais ce n'est pas comme si la mangaka prêtait vraiment attention à ses réactions. Joshua est peut-être une rock star que ses fans s'arrachent ou plutôt pour laquelle elles arrachent leurs sous-vêtements, mais c'était justement pour garder les siens qu'elle l'avait interpellé! Elle souriait comme si de rien n'était et le gardait très, très près d'elle pour que l'inconnu ne se sente bien de trop. D'ailleurs, Akemi remerciait Joshua en silence d'avoir gardé cette bonne habitude de prendre régulièrement des douches et de sentir bon. Ça ne l'aurait pas tellement avancé s'il avait senti la charogne... L'inconnu aurait pu croire avoir ses chances malgré tout avec la poupée blonde. Alors que là... Il prenait une sniffée et lançait un regard à l'artiste pour comprendre qu'il ne faisait pas le poids.

Puis bon, si on oubliait la perturbation passagère sur le visage de Joshua, tout se passait bien et était convaincant! De toutes manières, Akemi la couvrit rapidement de son propre visage, ses lèvres venant capturer les siennes l'espace d'un instant. Elle n'attendit pas qu'il ne se remette de sa surprise pour répondre ou non au baiser, avant de le rompre. Ce n'était pas un baiser amoureux ni fiévreux, ce n'était pas le genre de baiser qu'on espère être prolongé encore et encore jusqu'à une évolution... Non, c'était un baiser pour ''gentiment'' faire comprendre à une tierce personne que ses fascinations bizarres n'étaient pas son truc. Akemi ne ressentait aucune honte ou culpabilité à ainsi utiliser son vieil ami, après tout, selon ses connaissances, elle ne faisait rien de mal! S'il avait besoin d'aide, dans le futur, elle lui rendrait la pareil. Ce n'était qu'un petit bisou de toutes manières, il n'y avait pas mort d'homme ni accouchement soudain! La mangaka s'assura d'en rajouter une couche, disant combien il lui avait manqué et soulignant son impatience à le revoir. Elle mentait à moitié, soulignant qu'ils s'étaient parlé par textos, deux heures plus tôt. L'homme comprit sa défaite, pour le plus grand bonheur et doux soulagement de la jeune femme qui avait immédiatement remercié son vieil ami. Akemi soupira, enfin libre et libéra le pauvre Joshua, par la même occasion.

-« Akemi ? Rappelle-moi ça fait combien de temps qu'on ne s’est pas vu toi et moi déjà ? »

L'asiatique ouvrit grand les yeux et afficha une mine surprise. Elle pinça ensuite les lèvres et fronça les sourcils. Ah bah oui... Depuis combien d'années elle n'avait pas pu mettre la main sur ce petit fripon?

-« La dernière fois que je t'ai vu était il y a deux heures, je t'ai mis une belle photo de profil sur mon téléphone! » répondit-elle, très sérieusement avec un grand sourire fier. « En personne et d'aussi près... j'ai l'impression de ne pas t'avoir vu depuis... des siècles!  » ajouta-t-elle avec ce rire si vivant qu'elle avait depuis toujours. « Ça me fait presque bizarre de te revoir de si près! Ça change de toutes ces dernières fois où je t'ai vu sur une scène. C'est comme si je te voyais en 4K! Tu prends bien soin de ta peau! » remarqua-t-elle en prenant bien soin de l'observer, puisqu'elle en avait la chance.

Oui, Akemi restait bien la même imbécile heureuse. Joshua devait déjà le savoir, puisqu'il avait continué de converser avec elle. Il ne l'avait simplement pas vue depuis plusieurs années... Le corps avait changé, mais la personnalité était la même! Ça, on ne pouvait absolument pas le nier.

-« J'aurais sans doute penser à te le dire si on avait parlé de nos projets de la soirée non tu ne penses pas ? »

-« On n'en a pas parlé? Ah bon... Je pensais m'en être plaint! » admit-elle, en relevant ses grands yeux de biches vers les siens.

Elle s'était plainte de Richard qui prenait mille ans, oui, mais bon, après, ils avaient discuté de d'autres choses! Ils discutaient toujours de tant de choses, Akemi trouvait toujours quelque chose à dire. Pauvre Joshua qui supportait tout ça, mais bon, il devait apprécier. Autrement, il aurait été facile pour lui de simplement cesser de lui répondre et de la bloquer! La mangaka se rappela d'ailleurs cette drôle de lubie que le rockeur avait toujours eu, aussi elle s'empressa de clarifier les choses! Elle ne voulait pas qu'il retombe dans ses idées de romance à la noix de coco! Elle sourit en l'entendant rire, même s'il la décourageait un peu. Ça lui faisait chaud au coeur, chose qu'elle n'admettrait qu'une fois saoule, de l'entendre à nouveau de ses propres oreilles et non à travers le téléphone. Le retrouver en personne... c'était différent, ça faisait du bien à l'âme.

-« Pourtant je pourrais très bien le penser qui a embrasser l'autre pour dire bonjour hein ? Avoue que tu en rêves depuis des années et que tu as enfin assouvis un rêve d'adolescente ? Ça fait quoi d'avoir embrassé une star ? »

-« Pffft! J'étais désespérée! Et toi, au moins, je te connais! » se défendit-elle en hochant la tête. « J'en faisais des cauchemars, oui! Je me réveillais en pleurant après avoir chauchemardé que tu voulais m'embrasser après avoir mangé plein de pains à l'ail! » répondit-elle pour l'embêter à son tour, très adulte de sa part, oui. « Bah ça dépend... Tu veux vraiment que je te fasse la liste de toutes les stars que j'ai embrassé? » demanda-t-elle en riant, le narguant de bon cœur.

Son sourire lui fendait le visage, se dessinant d'une oreille à l'autre et illuminant toute la pièce. C'était un idiot qui lui en avait fait voir de toutes les couleurs, mais c'était son idiot. Son ami de toujours. Elle avait presque envie de lui faire un câlin, mais elle était trop sobre pour le faire et il allait encore s'imaginer que c'était une preuve de son amour!

-« Une obsession sur toi ? Depuis quand hein ? »

Les sourcils de la jeune femme se soulevèrent alors qu'elle pencha légèrement la tête vers le bas, le regardant comme s'il lui racontait n'importe quoi.

-« Eeeh... juste depuis que tu avais posé les yeux sur la beauté banale que j'étais? Puis ma fabuleuse personnalité et perversité t'ont achevé? » répondit-elle comme si elle disait la chose la plus évidente et la plus sérieuse du monde.

Oui, ses chevilles allaient toujours bien. Pas pour longtemps, mais ça, c'était une autre histoire!

-« Que vais-je donc faire de toi Akemi ? Parfois je me le demande vraiment … »

-« M'ériger un temple? Me vouer un culte? Te créer une secte pour regrouper tous mes admirateurs et mes admiratrices? » proposa-t-elle avec son plus doux sourire.

Elle lui fit un clin d'oeil complice puis rit, couvrant sa bouche de ses mains.

-« Tu peux commencer par m'offrir un verre~ » dit-elle, se disant qu'il allait sûrement plus choisir cette option. « Je savais que nous avons des amis communs, mais comme nous ne nous sommes jamais croisés... je ne m'y attendais plus! » admit-elle avec un petit rire.

Elle fit une petite moue puis vint lui pincer doucement une joue, sans raisons particulières, sinon s'assurer qu'il était bien là. Pour vrai. Elle sourit, rassurée, puis lui tapota la joue et se commanda un verre, ayant réussi à avoir l'attention du barman. Akemi laissa Joshua se commander quelque chose aussi, puis reposa son attention sur lui.

-« C'est moi ou... tu ne m'avais pas reconnu tout à l'heure? Tu avais une tête de poisson frit perdu! » admit-elle en riant, se rappelant de son expression de confusion.

©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thanks for saving me, but... HOW CAN YOU NOT KNOW WHO I AM!? ♔ Park Joshua
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti: Saving the Environment, Preventing Instability and Conflict
» RUBY&NIAMH ▼ let me be your life-saving buddy
» 01. Kentucky Fried Chicken
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Josh Bailey à MTL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour débuter :: Administration :: Archives :: Rps terminés ou abandonnés-
Sauter vers: