AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 Sensei ! ft Akemi

Invité
Invité
MessageSujet: Sensei ! ft Akemi   Mar 27 Mar - 19:56

Sensei ! Ogawa Akemi & Sugawara Min GiMin Gi avait passé la mâtiné en cour, en s'ennuyant un peu, ne trouvant rien d'intéressant aujourd'hui. Il n'avait pas un temps de concentration très long, n'aimant pas s'ennuyer en plus de ça, faisant alors un peu de bavardage pour s'occuper au plus grand désarroi des prof qui n'avaient pas arrêté de le réprimander. Mais le gamin avait beau avoir des reproches, il continuait dans ses torts, pas vraiment près à attendre en regardant l'horloge que l'heure passe. Alors, quand la sonnerie de la fin du dernier cours retentit dans les couloirs, le garçon fut bien content, et rangea ses affaires à la vitesse de l'éclair, et dut l'un des premiers à quitter la pièce avec un rapide « au revoir ». Il trottine jusqu’à sa chambre pour poser ses affaires de cours, qu'il juge inutile à partir de maintenant jusqu'au lendemain. Ce qu'il avait envie maintenant ? Dessiner. Mais il n'avait pas envie d'aller s'enfermer au club de dessin et apprendre des choses trop basiques. Alors, il était bien content d'avoir rencontré une mangaka il y a quelques jours qui avait accepté de l'aider à améliorer son style de dessin. Il était bien parti pour aller embêter la demoiselle et commencer son apprentissage avec elle. Attrapant un sac remplie d'affaire de sa passion, il ressort aussi vite du dortoir, quittant rapidement le lycée pour aller en ville en sautillant. Le garçon était assez excité de commencer à apprendre, heureux d'avoir un nouveau professeur en plus de ceux du lycée et ceux qu'il prenait le week-end. 

Il arrive dans un café après un petit quart d'heure de marche et s'installe en terrasse, son sac au pied de sa chaise, avant de commander un jus de pomme. Il sort son téléphone et cherche le numéro d'Akemi avant de lui envoyer un message. 

À : Akemi
De : Min gi 

Konnichiwa Akemi sensei, est-ce que tu serais d'accord pour me donner un cours aujourd'hui ? Si c'est le cas, je suis en terrasse du café. Arigato gozaimasu. 


Il pose son téléphone sur la table en attendant une réponse et observe le paysage.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 30
Emploi/loisirs : Mangaka (principalement des histoires érotiques)
Messages : 128
Date d'inscription : 16/03/2018
MessageSujet: Re: Sensei ! ft Akemi   Sam 31 Mar - 4:23

Sensei!
“Parfois... on se demande pourquoi certains de nos collègues ont du succès. Akemi se le demande plus que souvent, il faut l'admettre! Donc, quand son petit Min Gi lui propose de la tirer de ces mangas nuls, elle accepte sans se faire tordre un bras!”
U
ne autre journée passée à... faire des recherches pour son prochain tome. Akemi avait envie de faire un peu changement, de trouver un retournement de situation original. Un peu comme pour son dernier one shot intitulé L'homme parfait n'existe pas, qui se résumait ainsi : « Ken était le genre d'homme qui faisait rougir toutes les midinettes d'un simple regard, un sourire et elles avaient la petite culotte toute mouillée. Aucune de ses conquêtes n'avait à se plaindre de ses performances, même qu'elles en redemandaient! Elles en étaient toutes folles. Un homme qui donne sans compter, un homme qui fait passer le plaisir de sa partenaire en premier et qui ne demande même rien en retour! Ça existait vraiment?! Ayant complètement craqué, Yuko a fait la folie d'aller chez lui, souhaitant le surprendre. Ken, confus puisqu'il n'attendait personne, vient ouvrir la porte. La nippone esquisse un grand sourire et rougit, voyant le corps reluisant d'une mince couche humide de son amant qui sort visiblement de la douche... seulement couvert par une petite serviette autour de la taille. Un petit faux mouvement, la serviette tombe. Yuko ouvre grand les yeux en voyant le corps complètement nu de son amant. Ce dernier ne l'a jamais laissé balader ses mains ou ses yeux sur le bas de son corps, insistant sur le fait qu'il prenait assez de plaisir en ne s'occupant que de son bonheur à elle. Affolé, Ken se recouvre rapidement, mais il est trop tard... Yuko a vu ce qu'il cachait. Yuko savait qu'un homme ne pouvait être si généreux et si bon au lit... Le secret de Ken pour être cet homme incroyable est qu'il était... UNE FEMME! ». Évidemment, Akemi avait mis quelques petites nuances ici et là. Ken n'était pas une femme, mais plutôt une personne transgenre qui n'avait pas encore entièrement complété sa transition physique pour la simple et bonne raison qu'il hésitait encore à ce sujet. La mangaka est très pointilleuse sur ces nuances et n'aime pas qu'on sépare tout en ''homme'' et ''femme'', considérant l'entièreté du spectre des genres et non seulement deux couleurs qui s'y retrouvent. Un être humain est infiniment plus complexe que ce que les gens veulent bien se faire croire, afin de simplifier les choses. Puis, Akemi en avait un peu marre des termes ''féminins'' et ''masculins''... La pauvre était née dans le mauvais pays, quand on y pense, puisque le Japon accorde une très grande importance aux différences entre hommes et femmes, chacun ayant un vocabulaire de base qui est le même, mais qui a des variantes selon le genre de la personne. Elle se révoltait aussi contre le comportement des hommes qui avaient tendance à abuser de leur ''statut'' d'hommes pour faire n'importe quoi et que la femme japonaise doit se taire et accepter en silence... La nippone n'en avait pas fini de rouler les yeux et de s'enflammer avec passion.

La mangaka tentait d'ailleurs d'élaborer sur ces sujets dans ces mangas. Certes, ils étaient rythmés par plusieurs scènes érotiques, mais personne ne pouvait enlever le détail et le travail de réflexion qui se trouvait derrière ses histoires. Pour elle, le dessin est très important, il doit avoir une certaine harmonie, une certaine technique... mais il est surtout au service de l'histoire. Si l'histoire est douce et tendre, les traits de crayons iront dans ce sens, les lignes seront toutes en courbes, sensuelles et laissant naître le désir. Cependant, si l'histoire est dure et sombre, alors il faut que l'émotion transparaisse ainsi dans le dessin qui sera tout de suite plus anguleux, moins lascif. Afin d'obtenir le bon résultat, la bonne ligne, il faut connaître son histoire, comprendre son sujet. Il n'y a que de cette manière qu'on obtient un manga complet et bien travaillé, selon elle. Le dessin est plus qu'une simple ligne sur une feuille de papier, c'est une idée traduite de manière à être interprété de mille façons, elle se doit donc d'être poussée à son maximum! Après, on peut admettre que la petite mangaka a tendance à faire un peu de zèle. Tous les mangakas ne sont pas aussi passionnés, encore moins ceux faisant des mangas érotiques comme elle et beaucoup se contente de dessiner des petites culottes affriolantes, de grosses poitrines et faire des dialogues qui peuvent se résumer à « Yamete! », « Continue! » et « Ouiiiiiii! ». Akemi ne peut s'empêcher de rouler les yeux, en lisant ce genre de choses, se disant que c'est beaucoup trop facile de faire aussi creux. C'était d'ailleurs ce qu'elle avait fait presque toute la journée, lisant des mangas sur son téléphone. La mangaka essayait de s'intéresser davantage au travail de ses confrères et consoeurs, voulant leur accorder un certain crédit et se tenir à jour dans ce monde toujours en mouvements... mais si seulement ils écrivaient des trucs bien. Les histoires manquaient souvent cruellement de détails, selon elle et la saoulait donc rapidement. Non mais, des petites culottes qui volent et de la jouissance partout, elle en voit à tous les jours, ça n'a rien de nouveau! Akemi avait cessé de compter le nombre de fois où elle avait lancé ses propres sous-vêtements pour en étudier le mouvement dans les airs afin de bien rendre le truc. Tandis que dans certains mangas... ils dessinaient ce si simple moment comme... comme si ce n'était qu'un triangle rigide de tissu qui flottait dans les airs.

Vraiment, certains artistes manquaient de rigueur et/ou de finesse dans leur travail. La mangaka n'y trouvait pas l'inspiration, ni la moindre chose qui pourrait lui donner l'idée tant désirée pour son prochain projet. Assise en tailleur sur son canapé, les cheveux relevés en deux chignons lâches et des lunettes de vue sur le bout du nez, elle se pencha pour attraper sa tasse de thé à présent tiède. Elle en prit une gorgée, se disant qu'elle devrait penser à manger... C'était beau essayer de se tenir à jour, mais ce n'était pas très nourrissant. Akemi sursauta en sentant son téléphone vibrer dans sa main, haussant légèrement un sourcil en voyant qu'elle avait reçu un message. Un sourire amusé étira ses lèvres en lisant ce dernier auquel elle répondit, après avoir reposé sa tasse sur la table basse.

À : Min Gi (coloc de Masao/nouvel esclave ♥ )
De : Akemi

Hello mon petit chou à la crème ♥
Laisse-moi le temps d'enfiler quelque chose de convenable et je viens te rejoindre, ça me changera de ces mangas qui manquent de finesse! Tu es bien à ce café où on avait vu un écureuil se prendre la tête avec un pigeon pour un bout de beignet, c'est ça? Le café où ils font des lattés pour lesquels on vendrait notre âme en short sans hésitations?


Après tout, il y en a des tonnes de cafés... mais si son nouvel élève lui parlait ainsi, ce devait être le second café qu'ils avaient visités ensemble, le premier étant infect... pourquoi y serait-il retourné? La jeune femme se leva, se dandinant un peu pour se déprendre les pieds des coussins du divan. Elle attrapa sa tasse et but rapidement ce qu'il lui restait de thé, puis déposa la tasse dans le lavabo, faisant un détour par la cuisine avant de se rendre à sa chambre pour aller se changer. Akemi troqua son kirugumi de Totoro pour une tenue qui la mettait plus en valeur, soit une robe rose pâle, moulante, relativement courte lui arrivant environ à mi-cuisse, dévoilant son tatouage, de manches longues, un col rond. C'était très simple, mais joli. Elle accessoirisa avec une petite chaîne argentée ornée d'un pendentif en forme de cœur qui s'ouvrait, laissant voir une photo de son frère. La mangaka refit un peu plus proprement ses chignons, même s'ils restaient toujours un peu lâches et désinvoltes. Un peu de maquillage pour souligner ses traits de poupée, une touche de parfum pour sentir bon et la voilà qui glisse ses pieds chaussés de petites chaussettes blanches dans de minuscules chaussures assorties à sa robe, gagnant quelques centimètres grâce aux talons hauts. Elle prit sa pochette contenant son nécessaire à dessins, puis écrivit un petit message à son élève avant de sortir.

À : Min Gi (coloc de Masao/nouvel esclave ♥ )
De : Akemi

Je suis en chemin! Tu as mangé quelque chose? Je meurs de faim!

Elle verrouilla la porte, puis sortit avec empressement de son immeuble. La nippone marcha rapidement jusqu'à la station de métro, elle prit un des wagons réservés aux femmes, n'ayant pas envie de prendre une chance de se faire tripoter par un voyageur. Certes, Akemi apprécie se faire complimenter, se faire draguer et ne se refuse pas toujours aux inconnus, après une courte discussion, mais elle ne se considère pas comme un buffet à volonté pour autant! Elle les choisit les mains qui se baladent sur ce corps! Une fois arrivée à sa station, elle descendit, faisant attention à ne pas faire tomber la mémé qui prenait toute la place devant les portes. La mangaka fit un clin d'oeil à un lycéen qui s'exclama bruyamment en la reconnaissant, puis continua son chemin. Son petit Min Gi l'attendait après tout! Quelques minutes plus tard, elle arrivait au fameux café et n'eut aucun mal à retrouver son élève. Akemi lui fit un immense sourire et un signe de la main, avant de venir tirer la chaise en face de la sienne pour y prendre place.

-« Konnichiwa! Tu vas bien? Ta journée a été plus intéressante que la mienne, j'espère? » demanda-t-elle joyeusement, alors qu'elle tendait la main pour attraper un menu.

©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Sensei ! ft Akemi   Sam 7 Avr - 16:51

Sensei ! Ogawa Akemi & Sugawara Min GiMin Gi, c'était installer à un café assez moderne qu'il avait déjà testé avec sa nouvelle professeur de dessin, après un premier café où les boissons étaient infecte, n'ayant donné aucune envie d'y retourner à aucun des deux. Il lui avait envoyé un sms avant de demander d'attendre pour commander à la serveuse, ne voulant pas être impolie en commençant sans son invité. La réponse d'Akemi fut assez rapide, faisant sourire le jeune garçon qui se met rapidement à taper une réponse sur son portable avant de l'envoyer.

À : Akemi
De : Min Gi

Super ! Prends ton temps ne t'inquiète pas, Akemi sensei ! Oui, je suis au deuxième café du pigeon et l’écureuil ! Par contre vendre son âme en short… C'est un peu beaucoup ! Enfin, j'en sais rien, je n'aime pas le café, j'avais pris un jus d'orange...


Il sourit et repose son téléphone sur la table, sortant son carnet de dessin et un crayon à papier pour commencer, pour être prêt quand sa prof serait là. Bien qu'il se pourrait bien qu'ils changent d'endroit, Akemi a sa façon bien à elle de lui apprendre les choses, un peu en décalé de ce qu'il a l'habitude, mais au fond, c'est ce qu'il aime bien, sortir des sentiers battu, même si parfois, c'est assez gênant, et que par moment, il a envie de prendre ses jambes à son cou, au final, en rentrant de ses cours particuliers, il est bien content de l'avoir fait et d'avoir amélioré ses points de vue et son style de dessin. En attendant que la demoiselle arrive, il se contente de faire quelques gribouillis sur une feuille pour s'entraîner, des parties de corps comme ça pour se perfectionner, ou le petit oiseau picorant les miettes laissé par les clients par inattention. Il prit également quelques photos avec son téléphone du paysage, de certaines situation quand il trouvait un joli angle de prise. Jusqu’à que le ding sonore de son portable ne lui indique un nouveau message, que le gamin lu rapidement avant d'y répondre.

À : Akemi.
De : Min Gi.

D'accord ! Pas encore, je n'ai pas commandé, je t'attends.


Il sourit et s'étire, attendant la demoiselle qui n'allait pas tarder à arriver. Il était content qu'elle ait accepté et plia sa feuille usée qui avait fini remplie de dessins sans queue ni tête, puis avait ranger celle-ci dans son sac, ne lui servant plus à rien, puisque sa professeur allée débarquer dans quelques minutes. Il rangea également son téléphone dans sa poche et attendit, tout en demandant une nouvelle fois à la serveuse d'attendre encore cinq minutes, son amie allait arriver bientôt. Il la vit arriver pas longtemps après, rendant son signe de mains à l'aîné en souriant, alors qu'elle finit par s'installer en face de lui.

« - Konnichiwa, Akemi sensei ! Je vais bien, merci, et toi ? »

Il hausse les épaules, pendant que celle-ci s'empare du menu du petit café, sûrement pour commander à boire et un peu de quoi manger.

« - Aussi intéressante qu'une journée de cours… Pimenté par un peu de bavardage. »

Il rit et sourit, en prenant à son tour une carte du menu de la table voisine, regardant ce qu'il y avait de proposé comme casse-croûte aujourd'hui. Il lit rapidement avant de baisser le papier et de sourire.

« - Voilà, je sais ce que je vais prendre et toi ? »
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 30
Emploi/loisirs : Mangaka (principalement des histoires érotiques)
Messages : 128
Date d'inscription : 16/03/2018
MessageSujet: Re: Sensei ! ft Akemi   Mar 19 Juin - 22:19

Sensei!
“Parfois... on se demande pourquoi certains de nos collègues ont du succès. Akemi se le demande plus que souvent, il faut l'admettre! Donc, quand son petit Min Gi lui propose de la tirer de ces mangas nuls, elle accepte sans se faire tordre un bras!”
L
a mangaka s'arrachait les cheveux, tuant le temps qui lui était pourtant précieux. Elle qui n'avait probablement plus que deux ans à vivre, que faisait-elle? Elle perdait son temps à essayer de trouver l'inspiration pour son prochain manga en lisant des œuvres de ses confrères et consoeurs. Inutile de dire qu'elle ne comprenait pas comment ils avaient pu être publiés! L'asiatique se demandait aussi comment elle faisait pour avoir autant d'espoir en eux... Puis, qu'il ne lui reste que deux, dix, vingt ou cinquante ans, ne devrait-elle pas mieux utiliser son temps? Oui! C'est pourquoi elle avait accepté l'invitation de son petit protégé sans hésiter.

À : Min Gi (coloc de Masao/nouvel esclave ♥ )
De : Akemi

D'accord! J'arrive rapidement c: ! Oh mais c'est rien vendre son âme en shorts ! Ce serait beaucoup si c'était vendre mon âme en lingerie fine ! Quoique je serais sûre que mon âme serait à croquer comme ça huhu OH! JE DEVRAIS PEUT-ÊTRE FAIRE UN MANGA SUR ÇA! MERCI MIN GI!! J'approfondirai cette idée!!

L'idée de génie! Faire une histoire sur les gens qui font des voyages astraux érotiques! Ou sur une personne qui est atteint d'une malédiction qui permet à son âme de sortir de son corps et que cette âme s'entiche d'une personne qu'elle tente de séduire... Bon, Akemi devrait travailler le truc, mais c'était la meilleure idée qu'elle avait de la journée, elle n'allait donc pas cracher dessus! La blondinette se prépara rapidement, ne voulant pas faire attendre sa source d'inspiration, puis lui écrivit qu'elle était en chemin.

À : Min Gi (coloc de Masao/nouvel esclave ♥ )
De : Akemi

Je serai là très rapidement alors! Je ne voudrais pas que du ne meurs de faim D:

Quelques minutes plus tard, le temps de se rendre, en somme, et la mangaka saluait énergiquement le jeune homme. En moins de deux, elle s'était installée en face de lui et avait attrapé un menu. Si ça se trouvait, Min Gi frôlait la mort parce qu'il manquait de nutriments, Akemi n'allait donc pas le faire attendre trop longtemps et risquer ça!

-« Konnichiwa, Akemi sensei ! Je vais bien, merci, et toi ? »

-« Je remets en question les choix de certaines maisons d'éditions.. et tu m'as sauvé d'une mort certaine ♥ Donc, je vais bien, merci ♥ » dit-elle, très sérieusement avec un grand sourire, en regardant le menu.

Il y avait plusieurs choses qui lui faisaient bien envie. Elle hésita, puis le lui tendit afin qu'il ne fasse un choix, en écoutant sa réponse.

-« Aussi intéressante qu'une journée de cours… Pimenté par un peu de bavardage. »

Un petit sourire nostalgique se dessina sur ses lèvres, elle pouvait comprendre que pour lui, ça paraissait ennuyeux mais... si Akemi pouvait revenir en arrière et revivre cette jeunesse, elle aimerait bien! Certes, il y avait des longueurs, mais Masao était trop mignon pour que la blonde ne veuille pas retourner à cette époque! Puis, il faut admettre que certains de ses amis lui manquaient... Tous n'avaient pas bien tournés, tous n'étaient pas encore là aujourd'hui non plus...

-« Des bavardages sur quoi? Il y a des rumeurs intéressantes? » demanda-t-elle avec un petit sourire malicieux.

Elle n'était peut-être plus étudiante là-bas depuis longtemps, Akemi continuait de s'amuser des histoires qui s'y passaient. Elle pouvait en discuter longuement avec son ami Yoshi, qui y est enseignant, ou avec une poignée d'élèves avec qui elle parle. Il y a bien Nana, de qui elle avait été la baby-sitter, Kyo, qu'elle connaissait puisqu'elle avait travaillé avec son père, Lyla, qu'elle avait sauvé, son petit Min Gi d'amour et son adorable Masao. En somme, beaucoup trop de jeunes gens pour une adulte, mais bon... La jeune femme a le cœur jeune, donc, ce n'est pas si étonnant.

-« Voilà, je sais ce que je vais prendre et toi ? »

-« Hmmm... Je crois que je vais prendre ce menu! » lui indiqua-t-elle en lui montrant joyeusement son choix dans le menu. « Tu crois que ce sera bon? » demanda-t-elle avec enthousiasme.

Elle avait déjà la bave sur le bord de la bouche à y penser. À la regarder comme ça, Akemi ressemblait davantage à un personnage de manga qu'à une vraie personne. Que ce soit dans son apparence de plastique ou dans son comportement qui était probablement atteint par son emploi.

-« La colocation avec mon Masao chéri se passe bien? » demanda-t-elle ensuite avec son affection débordante habituelle.

La mangaka ne se cachait aucunement d'être une grande sœur beaucoup trop affectueuse et aimante. Mais bon, quand on prévoit offrir son cœur pour une greffe, dans les deux prochaines années, on tient à s'assurer que la personne qui le recevra sait qu'elle est aimée et que ce choix n'a pas été fait par dépit. Puis, si Akemi n'a que si peu de temps à vivre, autant le passer à vivre à fond et montrer aux gens qu'elle les aime, non?
©️ nightgaunt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sensei ! ft Akemi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sensei ! ft Akemi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» kakashi sensei
» Un jour je serai fort [Takeji-sensei]
» Sensei studios
» [Octobre] Pullip Akemi
» Quand Akemi s'y colle... [ 100 % So, finishhhh. \O/]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour débuter :: Administration :: Archives :: Rps terminés ou abandonnés-
Sauter vers: