AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 

 I don't want to see you, but the fate decided to hate us [feat. Supassara Ethan]

Young Ava
Age : 21
Localisation : Here and there
Emploi/loisirs : Tatoueuse et mannequin
Messages : 54
Date d'inscription : 12/06/2018
MessageSujet: I don't want to see you, but the fate decided to hate us [feat. Supassara Ethan]   Ven 31 Aoû - 15:04


Young Ava feat. Supassara Ethan

I don't want to see you, but the fate decided to hate us.

Ava ne pouvait détacher ses yeux de lui, c'était comme si son corps était conscient de sa présence même quand elle ne le regardait pas. Il était là, à faire ce qu'il avait à faire et elle n'arrivait plus à se concentrer. Ethan continuait de s'immiscer dans sa vie, même quand elle pensait avoir réussi à s'en détacher. D'abord il avait fallut que dans tout le Japon il choisisse de bosser dans le même salon qu'elle, mais c'était un hasard. Bien que dans un coin de sa tête elle espérait que ce soit plutôt un choix de sa part, ou juste le destin. Elle s'était imaginée préserver son boulot de mannequin se son ex-petit-ami, mais c'était sans compter sur le fait que désormais il faisait ses études de cinéma dans l'université du coin. Alors forcément, quand l'agence de pub qui l'avait embauché avait eu besoin de quelqu'un pour la réalisation de la pub, ils avaient fait appel à l'université qui avait envoyé son meilleur élève. Elle savait qu'il était le meilleur, elle en ressentait une immense fierté pour lui, au travail alors qu'ils se croisaient, elle n'avait pas hésité à lui dire « Ethan, je suis super fière de toi, bravo, tu vas réussir ». Parce qu'ainsi elle tentait de se perduader qu'elle n'avait pas de regret. Ava aurait désiré tellement plus, l'embrasser dans le lit qu'ils partageaient à l'époque, elle lui aurait dit combien il était génial et il l'aurait déshabiller à la vitesse de l'éclair comme il aimait le faire si souvent. Leur entente avait été parfaite, elle n'avait jamais connu ça avec un autre que lui, mais il n'avait pas besoin de le savoir, il n'avait plus à le savoir depuis le jour ou il l'avait laissé franchir la porte de leur appartement sans un mot pour elle. La jeune femme se savait fautive dans cette rupture, elle était venue d'elle, même s'il avait acquiescé, elle savait qu'elle avait joué avec le feu quand elle avait entrepris de lui dire qu'ils ne trouvaient plus temps pour être ensemble et que par conséquent, cela signifiait qu'ils n'avaient plus de raison de rester tous les deux. Pourquoi avait-elle fait ça ? Sur le moment elle n'avait pas su l'expliquer, maintenant elle se rendait bien compte qu'il s'agissait d'un caprice de sa part pour qu'il s'ouvre à elle. Elle avait voulu un nombre incalculable de fois revenir en arrière, mais quand elle avait enfin pris son courage à deux mains, elle l'avait trouvé au bras d'une autre alors qu'elle même était incapable, après tout ces mois sans lui, de passer à autre chose. Elle en avait aussitôt conclus qu'il n'avait tout siplement plus d'intérêt pour elle. Pourtant, elle ne doutait pas qu'il lui ait toujours été fidèle et qu'il ait eu des sentiments à son égard, sinon il n'aurait pas quitté les USA avec elle. Elle regrettait cette époque ou leur relation avait été facile, évidente, enivrante, ou ils s'aimaient sans condition, sans que leur travail ne passe en premier plan. Parfois elle regrettait son choix d'être venu au Japon pour pouvoir être meilleure. Pourquoi être la meilleure quand il n'y a personne pour vous féliciter en rentrant à la maison . Elle regrettait leurs soirées sur le canapé à parler tatouage et à comparer leurs dessins, elle regrettait leurs étreintes et les petits gestes qu'il avait pour elle. La jeune mannequin savait qu'elle avait été trop gourmande, elle aurait du en demander moins, se contenter de ce qu'il était capable de lui donner. Il avait traversé des choses qui excusaient son manque d'ouverture envers elle, mais elle ne lui pardonnait pas son laxisme au moment ou elle avait décidé de partir de chez eux. Ce fatalisme avec lequel il l'avait regardé faire sa valise et sortir de sa vie. Finalement il s'était mutuellement brisé le cœur et elle se détestait pour ça. Un « Ava ! » lancé fort la ramena à la réalité de la chose et elle détacha son regard du garçon qu'elle aimait. Du revers de sa main elle essuya rageusement ses yeux qui s'étaient permis de verser quelques larmes et se releva comme si de rien était. Ethan était occupé et elle priait pour qu'il n'ait rien remarqué. La pub était simple, elle portait de la lingerie et elle devait bouger comme on le lui demandait, elle n'aurait qu'à faire le vide et ignorer son regard sur elle, n'écouter que les instructions qu'on lui donnerait. Est-ce qu'il viendrait la toucher ? Est-ce qu'il viendrait lui parler ? Après tout il continuait de la tatouer quand elle le lui demandait et ils avaient conservé une entente cordiale dans le but que ce ne soit pas gênant au travail. Mais c'était la première fois depuis des mois qu'il la verrait si dévêtu, elle n'était pas prête pour ça. Remarquerait-il que son prénom était toujours là ? Gravé sur sa peau, tout en haut à l'intérieur de sa cuisse, juste sous le passage de sa culotte, son prénom, très précisément sa signature, comme si elle était son œuvre d'art. Elle avait adoré ce tatouage, elle avait adoré l'idée d'inscrire son prénom à lui sur elle, comme une marque d’appartenance indélébile bien plus importante que des mots. Jusque là, son peignoir lui avait permis de maintenir caché ce petit bout d'intimité qui les gardait lié. Ava avait pourtant dit qu'elle le ferait enlevé, mais chaque fois qu'elle avait été voir le médecin elle avait reculé. Elle ne pouvait pas effacer la dernière chose qui le reliait intimement à lui, la seule chose que personne d'autre ne pouvait avoir. Lorsqu'arriva le moment fatidique de retirer son peignoir, Ava le laissa lentement glisser de ses épaules et resta à demi-nue devant la caméra. D'habitude elle n'éprouvait aucune gêne, mais ce n'était pas n'importe qui de l'autre côté, elle en avait des frissons sur tout le corps. Est-ce qu'il la désirait encore ? Est-ce qu'il pensait à elle quand il était avec une autre ? Est-ce qu'une autre portait aussi son prénom ? Sa main vint se plaquer sur ce petit tatouage perdu au milieu des autres. Elle devait lui cacher, elle devait tout faire pour qu'il n'y prête pas attention, sinon il lui poserait des questions et elle n'avait pas d'excuses valables à lui servir. La jeune femme était terriblement stressée, une première pour elle, elle ne savait plus ou se mettre, ni quoi faire. Qu'avait-il dit ? Ses yeux revenaient toujours malgré elle vers cette caméra qui abritait celui qui la mettait dans tout ces états.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I don't want to see you, but the fate decided to hate us [feat. Supassara Ethan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haitian Deportees Fate Now In The Hands Of Team Obama
» Militaires 3/3
» What about playing chess?
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» [Fiche d'île] Amazon Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Tokyo :: Ginza-
Sauter vers: